Les casemates du Huberbusch, appelées respectivement « Huberbusch Nord » et « Huberbusch Sud », sont deux casemates d'intervalle CORF de la ligne Maginot, situées en Moselle à proximité du village de Hobling, sur la commune de Chémery-les-Deux.
Construites au début des années 1930, elles étaient destinées à renforcer l'intervalle entre l'ouvrage d'artillerie du Michelsberg (A 22) plus au nord-ouest et l'ouvrage d'infanterie de Hobling (A 23) au sud-est.
38 hommes assuraient le bon fonctionnement de ces casemates (veille, patrouilles, corvées...), commandées par l'adjudant Daniel Lecomte puis par l'adjudant-chef Robert Nollevalle.
En juin 1940, les casemates du Huberbusch sont attaquées à revers, et déplorent deux tués sur son petit effectif de 38 hommes. Il s'agit des soldats Marc Anceaume (le ) et Alfred Berger (le ). Malgré les assauts allemands, l'équipage restera invaincu mais sera contraint de se rendre, après l'entrée en vigueur de l'armistice et sur ordre de son haut-commandement, le . L'équipage rejoint ensuite le Stalag VIIA (à Moosburg an der Isar), où il est retenu prisonnier.
Depuis , les casemates « C 58 » et « C 59 » ne sont plus à l'abandon avec la naissance de l'Association de Sauvegarde des Casemates du Huberbusch (ASCH).
À travers diverses activités complémentaires (travaux de rénovation, recherches historiques, reconstitutions, visites guidées...), les bénévoles de l'ASCH s'efforcent de participer à la sauvegarde de la mémoire des hommes de la ligne Maginot.
Les casemates du Huberbusch sont visitables sur demande pour les groupes uniquement.
L'association recherche en permanence des bénévoles pour participer à la sauvegarde de ce lieu de mémoire.
 
Rendez-vous sur le site officiel de l'association : ICI
 

 Il n'y a pas d'images dans la galerie.

 

 

   
 
Logo Site Optiomal
 Contactez-nous
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.