Le Groupe Fortifié Kœnigsmacker, construit entre 1908 et 1914 occupe la partie sud du plateau du Griesberg (côte 210), à deux kilomètres au sud du village du même nom et à cinq kilomètres au Nord-Est de Thionville. Il est inachevé. La garnison totale (infanterie et artillerie) s’élevait à 1180 hommes.

Il avait pour mission d’interdire le passage de la Moselle en aval de la ville, de battre les hauteurs de Cattenom et, comme Illange, contrôler les routes et voies ferrées Thionville-Luxembourg et Thionville-Trêves.
Le GF Kœnigsmacker s’articule en une batterie cuirassée et quatre positions d’infanterie à l’instar à nouveau d’Illange, mais dispose en plus d’un bâtiment au centre de l’ouvrage qui abrite l’usine et la boulangerie.
Il est entouré d’un réseau de barbelés (20 à 25 m de large) qui, au Nord, à l’Est et au Sud, est disposé dans un fossé avec mur de contrescarpe, fossé flanqué par trois coffres installés en position Nord, Sud et à la limite commune de ces deux positions. Les coffres de contrescarpe sont, comme ceux de Guentrange, équipés de projecteurs éclipsables. En outre, le dessus des coffres est hérissé de pieux en acier (du même type que ceux qui garnissent le réseau de fil de fer du fossé). Ce réseau barbelé cloisonne également l’intérieur du Groupe Fortifié en entourant individuellement les positions d’infanterie Nord et Sud ainsi que la batterie cuirassée.

La batterie cuirassée comprend quatre tourelles pour canon de 100 à tube long et dispose d’un observatoire cuirassé installé sur l’abri de piquet de la caserne Ouest.
Les positions d’infanterie se développent en périphérie de la Feste et se divisent en quatre secteurs: elles sont disposées au Nord, au Sud, à l’Ouest et à l’Est de la batterie. Elles comprennent chacune une caserne bétonnée à deux niveaux (dont un en sous-sol) de 70 mètres de long. Chaque position est entourée d’un parapet d’infanterie comportant un ou plusieurs abris de piquet. Exception notable : la position Sud ne dispose pas de caserne (seuls trois abris de piquet ont été érigés). Les positions Est et Sud ont été reliées par un parapet d’infanterie continu.

Tous les organes d’artillerie et d’infanterie sont reliés entre eux directement ou indirectement par 2600 mètres de galeries souterraines (y compris la galerie de contrescarpe).